(1709 - 1767)

 

  La biographie de André Louis Beaupère nous est donnée par son parent Honoré-Felix-André LEJEUNE en page de garde de son "Histoire de la ville de Bonneval et de son abbaye". Le manuscrit original (fort volume de 724 pages au format de 415 mm sur 265 mm) de cette histoire est conservé aux archives départementales d'Eure-et-Loir, mais Albert SIDOISNE en a fait deux copies consultables à la bibliothèque de la fondation.
 Nous reproduisons, ci-dessous, cette biographie, en conformité avec l'original.
                                                                     
"
Notice sur l'auteur de cette Histoire"
  M. Beaupere (André Louis) Pretre Curé de la paroisse de St Sauveur de Bonneval étoit fils de Mr André Beaupere Marchand dans ladite Ville, et de Dame Marie Claude Vedie sa femme, né à Bonneval Le 5 Janvier 1709 il fit ses humanités au College de Bonneval et continua, avec distinction ses Etudes au Petit Seminaire de St Charles de Chartres de la Il passa à celui de St Nicolas du Chardonnet à Paris ou il prit le grade
Bachelier en Theologie de la faculté de Paris. Ensuite il revint dans son pays ou il reçut le titre de Vicaire de la paroisse de Notre dame de Bonneval, et fut nommé Curé de St Sauveur dans les premiers jours de Novembre 1738; il y dressa Son premier acte sur les Registres de l'état Civil le 13 du même mois; Gouverna honorablement Cette Paroisse pendant 29 ans, et y mourut le 10 May 1767 à l'âge de 58 ans.
  M. Beaupere avoit de l'instruction, l'Esprit Caustique et mordant. Ses gouts litteraires S'etant fixés sur l'histoire, il consacra tous ses loisirs à la Recherche pénible et laborieuse des documens qui pouvoient le mettre à même d'etablir Celle de la Contrée qui l'avoit vu naitre. l'Epoque à laquelle il vécut lui offrit de grandes Ressources qui disparurent trente cinq ans apres dans le Gouffre de notre révolution. les Moines, qu'il n'aimoit pas, comme on le verra aisement dans le cours de Son ouvrage, lui ouvrirent, avec confiance, leur Chartrier et mirent à Sa disposition tous les titres et les Renseignements qu'il pouvoit utiliser dans Son travail; enfin chacun, autour de lui, S'empressa de seconder Ses efforts, en lui offrant tout ce qui pourroit fixer Son attention. il fit à Cette époque une récolte d'autant plus précieuse pour l'avenir que tout ce que les chartriers des Communautés Religieuses, et particulièrement celui de la Celebre abbaye de St florentin de Bonneval, Comprenoient de titres d'une importance Rare fut détruit et perdu, pour toujours, lors de la Suppression des Couvents.
  M. Beaupere nous a laissé, dans son histoire de la ville et de l'abbaye de Bonneval, un Recueil précieux de titres de faits et de dates qu'il nous seroit impossible aujourd'hui de Retrouver et de reconnaitre, sans lui. il nous reproduit des origines dont le tems a effacé les traces, Soit en grande partie, Soit en totalité. notre pays lui doit un monument d'une valeur qui n'est pas ordinaire et que les hommes qui consacrent leurs veilles à l'etude des tems anciens Sauront apprecier. il Seroit a désirer, toutes fois, que l'auteur eut adopté un autre plan pour Son ouvrage qu'il a divisé par Chapitres de matieres aulieu de Suivre l'ordre chronologique Général des tems, il auroit évité, par là, une espece de confusion inséparable du Sisteme qu'il a Suivi.
  On a cru, pendant bien des années, et avec quelque fondement, que les cahiers qui composent ce manuscrit, et dont on a formé un volume, avoient été brulés; mais heureusement que tous les papiers et titres de la famille Beaupere, au milieu desquels ils se trouvoient épars et confondus sont tombés entre les mains de l'un des petits neveux (a cause de sa femme) de Me Beaupere, Mr Just-Cezar BOUCHER Directr de la poste aux lettres et huissier à Bonneval, qui les a Religieusement Recueillis et conservés avec toute l'attention qu'ils meritent. Sous ce rapport ce dernier a acquis des droits bien légitimes à la reconnoissance de Ses concitoyens et de tous Ceux qui S'interessent à l'histoire en général.
  M. Beaupere étoit le Contemporain de Mr BORDAS cure d'Ymonville et qui nous a laissé manuscrite, une histoire interressante du pays Dunois et de la ville de Chateaudun qui la possede. dans sa Bibliotheque. il eut avec son confrere de frequens et utiles rapports sur l'objet de son travail.
                                                                                                                        Ce manuscrit a été ecrit par M. Beaupere en 1766 et 1767.
                                                                                                                                                            Lejeune
                                                                                                                                                           15 Juin 1823.

Copyright (c) 2009 les Amis de Bonneval. Tous droits réservés.