Chapitre de l'église et cure de St Michel de Bonneval

par l'abbé Beaupère curé de Saint-Sauveur de Bonneval au XVIIIe siècle

Accueil 
Qui sommes-nous.? 
Actualités 
Documents 
Liens 
Contact 

 Dans sa notice sur l'auteur de cette histoire de la ville de Bonneval et de son Abbaye, rédigée le 15 juin 1823, Mr Lejeune(1) nous présente Me Beaupère.

"Me Beaupère nous a laissé, dans son histoire de la ville et de l'abbaye de Bonneval, un Recueil précieux de titres de faits et de dates qu'il nous seroit impossible aujourd'hui de Retrouver et de reconnaitre, sans lui. il nous reproduit des origines dont le tems a effacé les traces, Soit en grande partie, Soit en totalité. notre pays lui doit un monument d'une valeur qui n'est pas ordinaire et que les hommes qui consacrent leurs veilles à l'etude des tems anciens Sauront apprecier.

Me Beaupère avoit de l'instruction, l'Esprit Caustique et mordant."

Pour preuve, dans la Chronologie des évèques, des curés, des vicaires... L'Abbé Joseph Beauhaire(2), note (d'après Roullon, notaire à Bonneval) : "Il était bachelier en théologie et à cheval sur les canons. Le 15 mai 1765, il s'est pourvu par acte de notaire, se réservant de prendre telle conclusion qu'il avisera, contre P. Morin, vicaire de Notre-Dame qui, en l'absence de son curé, a assisté à huit heures du matin, à la procession générale des Rogations, en l'église Saint-Sauveur, l'étole au cou".

Toutefois, le Docteur V. Bigot, dans son Histoire abrégée de l'abbaye Saint-Florentin de Bonneval, publiée en 1875 et 1876, met en garde le lecteur de Beaupère.

"Un curé de Saint-Sauveur de Bonneval, M. Beaupère, qui eut à loisir communication du cartulaire et de l'Histoire abrégée, a fait aussi avec ces documents une chronique beaucoup plus volumineuse sur Bonneval et son abbaye. Mais, outre que les chartes qu'il copia sont quelquefois mal comprises, les anecdotes oiseuses et les interprétations trop personnelles des faits ôtent à son travail une grande partie de l'intérêt qu'il eût pu lui donner avec le secours de tant de matériaux".

Le lecteur d'aujourd'hui, sera plus positif.
Le manuscrit original qui compte 700 pages, est organisé en chapitres, celui de l'"Eglise et Cure de la paroisse de St Michel" commence à la page 124 jusqu'à la page 152.

Nous avons reproduit ces pages telles qu' Albert Sidoisne les a recopiées en 1919 et 1920, en respectant l'orthographe, et la mise en page.

Ce premier facicule "Beaupère", vient enrichir, notre série de publications, documents pour servir l'histoire de Bonneval et de son canton, et nous invite à découvrir un témoignage, une chronique historique et sociale du XVIIIème siècle.                                                                                                                                                           Les Amis de Bonneval.

(1) Lejeune 1771-1858 Notaire a Meslay-le-Vidame, parent de Beaupère.
(2)
Abbé Joseph Beauhaire - Diocèse de Chartres - Chronologie des évêques, des curés, des vicaires et des autres prêtres de ce diocèse - Châteaudun, 1892 - p. 303.
(3)
Vincent Bigot - Histoire abrégée de l'abbaye Saint-Florentin de Bonneval - Châteaudun, 1876 - p. LIII.
 

Accueil][Qui sommes-nous.?][Actualités][Documents][Liens][Contact]

Copyright (c) 2006 les Amis de Bonneval. Tous droits réservés.